Origines du stand up paddle gonflable

Découvrir le stand up paddle
Découvrir le stand up paddle

Il y a quelques siècles, les rois polynésiens se démarquaient en se tenant debout sur les vagues sur de grosses planches en bois et en s’aidant d’une pagaie. C’est ainsi que le stand up paddle est né. On peut même dire qu’il s’agit de l’ancêtre du surf puisque dans les années 1940, les Beach Boys de Waikiki à Hawaï ainsi que Duke Kahanamoku utilisaient ce genre de planche pour surfer sur les petites vagues ou encore pour prendre les touristes en photo. Mais le succès exponentiel rencontré par le surf va plonger le sup, abréviation familière du stand up paddle, dans l’oubli. C’est seulement au cours des années 2000 que cette discipline va revenir sur le devant de la scène grâce aux efforts conjugués Dave Kalame et de Laird Hamilton. En effet, ces célèbres surfeurs utilisaient ce genre de planche pour entretenir leurs corps pendant les jours sans vague. Peu à peu, ils s’en servaient pour affronter les grosses vagues. Depuis, le sup fait partie de la Fédération française de surf et possède désormais ses propres compétitions nationales et mondiales.

Les différentes formes de sup

Il convient de noter que la planche de sup est divisée en deux grandes catégories, à savoir la board rigide et son homologie gonflable. La première ressemble beaucoup à celle qui est utilisée pour le surf. Elle est d’ailleurs fabriquée selon le même processus, à savoir une couche de résine couverte de mousse pour lui offrir l’opportunité de mieux glisser sur l’eau. Par conséquent, elle affiche de bons résultats dans les compétitions. Quant au stand up paddle gonflable, il présente l’avantage de pouvoir se dégonfler. Il est donc facile à transporter, puisqu’il tient dans un simple sac à dos, une fois qu’il est dégonflé. Même si les performances du sup gonflable sont loin d’égaler celles de son homologue rigide, les fabricants arrivent aujourd’hui à lui permettre d’obtenir des résultats satisfaisants sur les trajets non ventés. Mais qu’il s’agisse d’une planche rigide ou gonflable, le stand up paddle apporte beaucoup de plaisir à leurs adeptes. Une fois que le sportif a choisi sa vague, il cherche à atteindre une vitesse suffisante en utilisant sa pagaie paddle. Il se met ensuite en position de take off ou debout en déplaçant son poids vers l’arrière de la planche. Il se sert de sa pagaie et de son poids pour se diriger.

Les différentes variantes du stand up paddle gonflable

Ceux qui commencent à découvrir la sup gonflable peuvent emprunter leur planche pour effectuer une randonnée ou une balade sur un plan d’eau calme. Pour bénéficier d’une stabilité optimale, il est conseillé d’opter pour un paddle gonflable long et large. Pour ceux qui souhaitent passer à un stade supérieur, le surfing avec la sup gonflable est l’étape suivante. Il suffit de prendre les vagues au large et de grimper dessus en utilisant la pagaie paddle. Si vous avez suffisamment d’expérience, vous pouvez vous essayer à la course avec votre sup gonflable. Il faut disposer d’une planche très fine et longue afin de pouvoir fendre plus facilement l’eau. Cette pratique est assez physique puisqu’elle associe endurance avec vitesse. Pour les amateurs de sensations fortes, il est conseillé d’affronter l’eau vive, c’est-à-dire descendre les fleuves et les rivières, ou encore braver les vagues statiques. Enfin, ceux qui aspirent à un peu de calme peuvent se servir de leur sup pour pêcher, aussi bien en mer que sur un lac ou une rivière.