Les avantages d’une création d’entreprise sous le statut eurl

L’EURL ou l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée permet aux chefs d’entreprises et aux entrepreneurs de lancer leurs activités professionnelles seul ,  bénéficiant des nombreux avantages de la configuration sociétale. Ce statut est essentiellement réservé aux entrepreneurs qui souhaitent évoluer de façon indépendante et libre.

L’EURL, c’est quoi exactement ?

Le statut EURL est une forme d’entreprise telle que les SASU, les SAS, les SARL ou les SA. Mais elle est composée d’un seul associé pouvant être ou non gérant de l’organisation. Bien que la création et le fonctionnement d’une EURL soient assez simples, elle demande tout de même un part social au départ , en équilibre avec la nature ainsi que les besoins de la société. Elle est également soumise aux règles comptables étroites et la responsabilité du collaborateur unique est limitée à la valeur de ses apports.

De ce fait, le prix de la création varie considérablement. A ce sujet, l’associé a la possibilité de défendre sa propriété personnelle contre les diverses démarches juridiques en éventuelles difficultés financières. Alternative pratique et efficace contre les collaborateurs contrariés, elle permet d’autant plus à l’associé de payer les dettes de la société suivant ses apports dans le capital social.

Le chef d’organisation indépendant qui désire gérer son activité professionnel seul  et bénéficier de la conformité d’une constitution sociétale pour rassurer ses partenaires, est le premier concerné par ce statut. L’EURL constitue une parfaite alternative pour discerner l’évolution et l’avenir de la société en faisant intégrer de nouveaux collaborateurs.

Les privilèges de l’EURL

Comme mentionné, la qualité du collaborateur unique du statut EURL lui permet de désunir sa propriété privée et son patrimoine professionnel. A ce sujet, sa responsabilité en éventuelles pertes ou en cours de liquidation est limitée aux valeurs de ses apports. De plus, les formes d’apports dans l’établissement du capital social de démarrage requis pour les dossiers de création existent en numéraire ou en nature. Les apports en espèces sont aussi avantageux, parce qu’ils peuvent être libérés.

Les groupements de l’EURL peuvent être communiqués de façon progressive aux successeurs et aux adjudicataires du créateur de la société. Cela peut être réalisé par de donations habituelles des parts du promoteur à ses enfants sans déchaîner des taxations. En cas de décès du fondateur, la pérennité de l’entreprise ne sera pas mise en cause, car elle va continuer à exister sous l’administration de l’héritier ou des héritiers. Par ailleurs,  le gérant qui a exercé son activité durant plus de cinq ans et qui souhaite transmettre ses parts peut bénéficier de l’exonération totale ou partielle des plus-values d’abandon de titres.

Dans le cas où le collaborateur unique veut développer son organisation en amenant d’autres investisseurs, il n’est pas tenu d’entraîner les démarches de débauche d’entreprise avant d’engendrer les nouveaux dossiers de création de la nouvelle entreprise. C’est ainsi une évolution ayant pour formalité la transformation des statuts et la publication d’annonce légale dans un journal. Autrement, un associé voulant devenir autonome aura la possibilité de racheter les groupements sociaux des autres associés en transformant l’entreprise en EURL.