L’EHPAD, un investissement locatif rentable

L'EHPAD, un investissement locatif rentable
L'EHPAD, un investissement locatif rentable

L’investissement dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ou EHPAD attire de plus en plus de particuliers. En effet, avec l’espérance de vie de la population française qui augmente, il parait logique de penser qu’investir dans un EHPAD constitue un bon placement financier. En tout cas, c’est une idée avantageuse si l’on veut profiter d’une défiscalisation.

Un placement financier sûr

Il existe de nombreux types d’investissements locatifs. Le fait de placer son argent dans un EHPAD en fait partie. En effet, les demandes en résidence personnes âgées ne risquent pas de diminuer dans les prochaines années. La population vieillit et l’espérance de vie augmente. Il se trouve pourtant que l’autorisation de construction d’établissements accueillant cette catégorie d’âge est restreinte. Cela constitue un avantage non négligeable pour l’investisseur qui veut faire un placement dans la résidence senior mais craignant une sur offre. Pour souligner davantage le fait qu’il s’agit d’un investissement immobilier tout à fait intéressant, il faut savoir que les loyers appliqués sont souvent attrayants. Pour optimiser la rentabilité de son investissement, il faudra toutefois confier la gestion du bien acheté à un exploitant. Pas n’importe lequel ! Optez pour un gestionnaire qui gère déjà un grand nombre d’établissements et chambres et dont la réputation est reconnue.

De multiples avantages fiscaux

Vous devez savoir que l’investissement dans un EHPAD permet de profiter de nombreux avantages fiscaux pour ne citer que le Censi-Bouvard. On parle ici d’une réduction d’impôt qui s’applique sur l’acquisition d’un bien immobilier prévu pour la location meublée non professionnelle ou LMNP. Tout investissement en EHPAD donne droit à une défiscalisation à hauteur de 33000 € sur 9 ans. Mais pas seulement, ce type de placement permet aussi de bénéficier d’un remboursement de la TVA sur le montant de l’acquisition. Il faudra toutefois préciser que cet avantage n’est accordé que si l’immobilier est acheté neuf ou en cours d’achèvement (voir là).