Mieux connaître le géotechnicien

géotechnicien
géotechnicien
Le métier de geotechologue ne se limite pas seulement à étudier les sols en vue d’y construire des ouvrages d’exception. Il s’agit également d’envisager des solutions novatrices d’instrumentation géotechnique et structurale. C’est pour cela que la formation au métier est poussée et que les débouchés sont variés.

Comment devenir geotechnologue ?

Les savoir-faire techniques et une certaine dextérité sont nécessaires au travail de terrain qui nécessite une étude approndie, en plus des connaissances géologiques du milieu naturel et des normes géotechniques, avec un complément de savoirs en résistance des matériaux, comme le béton, qui seront apposés sur ces éléments naturels. Aussi, les géotechniciens les plus recherchés sont ceux de niveau ingénieur (bac + 5), avec une très bonne expérience de terrain. Le diplôme correspondant à la validation de la formation à savoir :

• Master sciences, technologies, santé mention géosciences ou sciences du vivant et géosciences
• Master sciences, technologies, santé mention sciences environnementales spécialité géologie appliquée
• Master géologie-géotechnique spécialité professionnelle, CNAM (Conservatoire national des arts et métiers)
• Diplôme d’ingénieur géologie, École nationale supérieure de géologie

Une mission de sécurité publique

Le rôle du géotechnicien sera d’assurer une vigilance accrue et un état des lieux constant avant et après mise en place des projets d’envergure.
• Surveiller la résistance des sols avant un projet de construction
• Mesurer la teneur en eau d’un sol et sa résistance
• Recueillir des informations relatives aux travaux menés sur le site en question
• Rédiger un rapport sur l’existence de dangers
• Effectuer des mesures pendant et après les travaux
• Formuler des propositions pour réparer des sinistres observés sur des ouvrages

Les débouchés et applications d’un savoir faire

Les techniciens travaillent en extérieur, sur le terrain donc aiment les métiers de plein air. En fonction du projet, ils peuvent être en déplacement de quelques jours sur un site plus ou moins éloigné de leur employeur. Le géotechnicien ingénieur, lui, partage son temps entre le chantier et le bureau. Que ce soit pour construire ensuite des bâtiments, grattes ciels, ponts, tunnels, barrages et digues, des usines de produits chimiques, des pipelines, des mines, des terminaux GNL, des structures nucléaires, des structures navales ou toute autres applications il faut savoir manier les outils à la pointe de la technologies et des solutions novatrices d’instrumentation géotechnique et structurale. C’est pourquoi il est utile de se former tout au long de la carrière au produits et applications spécifiques à chaque utilisation afin d’exercer pleinement une mission de sécurité publique sas faille.